Association

Historique de la création du Musée

La naissance officielle du Musée des migrations et des droits humains dans les locaux de la Casona Latina date de juin 2020. Cependant, ce projet trottait dans la tête de Sandrine Cornut et Juan Correa depuis une bonne quinzaine d’années. L’espace gigantesque qu’offre la Casona Latina (1200 m2) mérite que l’on en fasse quelque chose de pertinent qui puisse être partagé avec la population lausannoise. Ainsi, Juan Correa, qui détient l’espace, veut le mettre à disposition des citoyens et Sandrine Cornut, ethnologue, en a élaboré l’idée lors de sa formation en muséologie en 2005. Avec l’expertise complémentaire de Michele Scala, qui cherchait un espace d’exposition pour les 50 ans de la première initiative Schwarzenbach, ce qui était déjà un espace d’exposition artistique se concrétise davantage encore en tant que musée, pour lequel nous créons alors une association afin de réaliser ce projet culturel et historique d’un musée étudiant la question des migrations à travers le temps et l’espace et, dans le contexte actuel de la globalisation, des droits humains.

Actuellement, le comité de direction est constitué de Sandrine Cornut (présidente), Michele Scala (vice-président et trésorier), Marta Pomodoro (secrétaire), Juan Correa et Colette Comtesse (vérificatrice des comptes). Les membres sont issus des domaines de la culture, de l’enseignement et du droit.

L’intergénérationnalité, l’interculturalité et les différents parcours professionnels des membres du comité de l’association du musée des migrations en font sa force. Nous avons pour objectif commun de partager l’histoire de ce petit pays qu’est la Suisse, en rappelant l’importance de la migration dans la construction de celui-ci, et finalement, d’exprimer un message de tolérance et de bienveillance.

Transformation d’un espace d’exposition en musée des migrations et des droits humains

Le comité se réunit alors chaque semaine depuis juin 2020 pour construire, petit à petit, avec les moyens du bord, un espace d’exposition, de partage, d’apprentissage, de prévention du racisme et de promotion de la culture. Sans subvention, nous créons, imaginons, recherchons des idées pour proposer au public un retour dans le passé et une remémoration de l’histoire suisse et de sa première initiative contre l’immigration.

Ainsi, le challenge de faire naître un tel espace à partir de rien, nous motive à persévérer, et montrer à tous que lorsque l’on a un projet qui nous tient à cœur, il est possible d’aboutir à quelque chose d’inattendu, d’abouti. 

Nous avons pour objectif que cet espace d’exposition, à long terme, devienne un musée permanent, avec pour la suite, d’autres expositions sur le thème de la migration, ainsi que des conférences, des espaces de discussions et de paroles. De ce fait, l’un de nos objectifs est que ce musée soit partie intégrante de l’espace culturel de Lausanne, de par la diversité qu’il représente et son dynamisme. 

Par le biais d’expositions successives, le musée a pour but de permettre un échange interculturel et intergénérationnel sur la migration et ses problématiques. A ce propos, l’association invite les personnes et les associations qui ont du matériel, des collections d’objets, des idées ou des projets d’exposition en relation avec les migrations à nous contacter pour une éventuelle collaboration.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :